Blog

Ecrans digitaux

Tendance retail / Le digital pour dynamiser les magasins

Après l’édition 2018 du Salon du Marketing Point de Vente de Paris et le Retail Expo de Genève, quelles sont les tendances #Retail à anticiper pour imaginer le magasin de demain ? Tour d’horizon par l’équipe Apache Conseil…

 

1 / L’EXPÉRENTIALISATION

60% des Français ont envie de faire autre chose qu’acheter en magasin (Etude OpinionWay pour Paris Retail Week – mai 2017) : le point de vente physique doit se distinguer de la démarche rationnelle du parcours e-commerce, en apportant de l’émotion et des sensations pour que le consommateur vive un moment fort.

Tables tactiles, immersion 360°, PLV avec effet holographique ou Réalité Virtuelle… De nombreuses solutions existent déjà pour enchanter l’expérience client au quotidien dans le magasin.

Box immersive


Box immersive / lena-immersive.com

 

 

2/ LA PERSONNALISATION

En magasin, la digitalisation doit être au service de la personnalisation des offres : le consommateur n’est pas seulement une adresse IP, il veut pouvoir bénéficier d’une expérience d’achat utile, qui prenne en compte ses besoins (grâce à la data notamment) et ses envies.

La reconnaissance faciale, la reconnaissance des produits pris en main, permettant de diffuser un contenu approprié sont des pistes de réflexion pour répondre à ces attentes.

 

A noter, la personnalisation des offres en temps réel, en fonction de l’environnement extérieur (conditions météos, moments de consommation) peut aujourd’hui s’intégrer sur des PLVS et des écrans digitaux.

Borne reconnaissance
Borne à reconnaissance faciale et détection de produits / taktus.fr

 

Ecrans
Ecrans digitaux avec contenu dédié selon météo ou horaire / Manganelli

 

 

3/ LE RETAILTAINEMENT

La gamification gagne tous les terrains, même ceux du retail et du luxe. Il s’agit d’un moyen privilégié pour créer du lien avec les consommateurs et générer un fort capital sympathie.

A l’ère de la 3D et de la Réalité Augmentée, les bornes de jeu se démocratisent et permettent d’attirer l’attention et de générer de l’engagement. De même, la modélisation d’une mascotte interactive ou d’un sol interactif, basée sur des mouvements ou d’effets préprogrammés, rend abordable le ticket d’entrée de ces technologies.

Jeu interactif
Gaming in store / Wizz factory

 

 

4/ L’AUTOMATISATION

Il ne s’agit surtout pas de supprimer toute interaction humaine, dont le client est friand, mais de fluidifier le parcours client, de la sélection des produits en passant par le paiement ou le SAV.

Certains acteurs retail prennent déjà le virage de l’économie vocale, comme Monoprix qui propose de faire sa liste de course, voire de commander par la voix.

 

Proposer des offres promos dédiées grâce au geofencing, utiliser la géolocalisation du client pour l’aider à accéder au produit qu’il recherche, ou encore favoriser le mpaiement ou le paiement biométrique sont quelques unes des options à explorer pour réduire les points de stress dans le parcours d’achat.

 

5/ LE SHOW-ROOMING

Près de 57% des Français et 70% des 18-24 ans souhaitent que les pure players comme Amazon ou VentePrivée ouvrent des magasins physiques, selon une étude OpinionWay pour Paris Retail Week de mai 2017.

Le développement des pop-ups stores et de concept stores illustre cette tendance à revenir au brick&mortar : un moyen pour les marques d’exprimer leur ADN à travers un univers et une expérience unique, et ainsi renforcer l’attachement de leurs consommateurs. Voir notre benchmark sur Made.com ici.

 

Le magasin est donc toujours vivant, et sa disparition, souvent annoncée, n’est pas d’actualité. Tout l’enjeu pour les marques est de savoir fusionner ses dimensions digitales et physiques, pour créer une expérience client unique, qui s’inscrive avec fluidité dans la vie quotidienne du consommateur.

 

 
#retail
#BigCustomerExperiences
#beApache
#trends
Table tactile